dimanche 31 mai 2015

Chaud - froid

Objectif

J'ai effectué trois petits études colorées pour bien me rendre compte de l'impact du "bleu" en présence de couleurs chaudes.
Ce sont des études techniques, peu chargées d'intention autres que de jouer très rapidement avec les trois couleurs primaires  broyées en pâtes de tempera sur des papiers d'esquisse de petits formats (~17x22cm). L'essentiel du travail se passe sur la palette, lors de la préparation des couleurs.
Dans les trois travaux, la proportion chaud-froid est de 1/3 - 2/3 de la surface.
Le premier (très librement inspiré d'une oeuvre de Turner) met en place des bleus très soutenus (saturés disent les infographistes), violacés, outremer et turquoises. Les tons chauds sont également très toniques.
Le second met en jeu des turquoises légers à toniques et des ocres jaunes.
Le troisième reprend les mêmes ocres jaunes, parfois nuancés de voiles foncés, mis en rapport avec des bleus relativement lumineux, mais assez "purs", cyan.

Les sujets ont été choisis en fonction des trois harmonies peintes et je dirais que l'exercice est bien représentatif du résultat désiré. C'est-à-dire que les différentes pièces inspirent effectivement les sensations des sujets représentés, ce qui permettrait d'affirmer que nous sommes devant trois exercices cohérents ou devant trois images chargées de pléonasmes  :o)
Libre à chaque sensibilité individuelle de s'exprimer.

English résumé

Warm-cold. Do the different blue hues offer the same "cold" feeling contrasting with the hot "Orange brothers" ?
These little fast studies are there to show three different answers, according to everyone's own sensibility.
The subsidiary question : if the harmonies are very close to the subject, are they coherent or pleonastic ?
Have fun and pleasure.