jeudi 16 janvier 2014

J'ai le dessin qui me démange

Les voiles de Marie

Des voiles et des glacis légers précisent son corps
Des velature légères et des glacis très subtils sont posés sur le corps et le visage de Marie ; le fond est encore travaillé afin que sa couleur se "dématérialise" ; je dois faire attention de ne pas céder à la tentation de mettre son visage en pleine lumière, comme l'est son corps : ce sont bien les cheveux qui doivent en priorité manifester sa contemplation active ; à aucun moment le regard de Marie ne doit être défini, sous peine d'attirer irrémédiablement le regard et donc de détourner l'attention du vrai sujet du tableau. Déjà qu'avec sa poitrine...

Chatouillis pour Marthe

pâte pigmentaire sortant d'un mini-tube

Mini-tubes, le retour

J'ai commencé à poser de la meluzzina sur le corps de Marthe ; j'ai récupéré la couleur en mini-tubes que j'avais préparé il y a quelques jours pour élaborer mon mélange -médiums de base et maigre, eau, rouge de Venise et rouge'.
Marthe couverte de sous-couche rosée pour les carnations Dans un premier temps, j'ai appliqué cette couleur à l'aide d'un spalter de 6cm en soies synthétiques et, en appui dans les endroits délicats, aux petits gris rond et langue de chat de petite dimension.
Si je précise cela, c'est parce qu'en fait, à un moment donné, je me suis rendu compte que je modelai la meluzzina sur le corps avec le petit pinceau au lieu du spalter ; cela m'a donné envie de travailler certaines parties (ombre de crête) au pinceau fin à jupon, tout comme lorsque je dessine.
les reliefs de la main sont posés en glacis hachurésLe résultat, bien qu'assez long à venir, est néanmoins acceptable.   Bien sûr, il faudra ensuite unifier tout cela avec un glacis léger, mais ces petits traits donnent bien le dynamisme que je cherche à montrer avec son corps. Certes on sera plus proche d'une technique alla Turner que alla Lautrec, mais bon  ... qu'est-ce que cela fait du bien ; c'est comme me retrouver dans mon élément de prédilection.   Recherche de facilité ? certes non. C'est une façon de faire exigeante en temps et en énergie. Mais tout comme le dessin en graphismes croisés ce la offre la possibilité d'un très grand contre des valeurs et des tonalités. C'est en quelque sorte un complément technique aux glacis et velature.   :o)