lundi 6 janvier 2014

Marthe et Marie - ébauches

Après avoir reproduit les deux dessins aux crayons Faber-Castel (Polychromos, à la cire), j'ai voulu passer une couche protectrice de médium de base (j + ô) afin que l'acidité de l'huile ne puisse endommager les fibres de cellulose du papier. 
Résultats :
  1. Le papier bullait par endroit à cause de l'humidité ( et d'un marouflage imparfait, semble-t-il)
  2. Il faut vraiment une lotion très fluide 1 j + 5 ô afin que les pinceaux hacke (japonais) puissent donner une couche régulière ; 
Pour le second tableau, j'ai donc préféré passer 2 couches liquides plutôt qu'une couche trop épaisse et collante, ceci même si j'humecte le papier avant (mauvaise idée, d'ailleurs, pour cause d'excès d'humidité :o)

Notes

Il faut que je fasse très attention à la préparation des couleurs si je prends celles des tubes à l'huile comme base  ==>> préparer une palette PUTRIDO en prenant le temps de faire un mélange pigment + j, quitte à ne pas trop les broyer s'il y a urgence...
Ce que je n'avais pas fait aujourd'hui...
Après avoir passé une tob assez translucide (gris 40-50% env), je me suis rendu compte que :
  • j'utilisais un pinceau trop petit
  • j'allais manquer de couleur
Deux fautes de novice, ce que je suis quant à ce type de peinture et par rapport à la surface à couvrir {:o)
Je décidais donc de rajouter une belle noisette de blanc de titane pour augmenter la masse en une teinte plus claire ; Le problème se présenta sous la forme d'une motte de beurre !
Il a fallu que j'incorpore de la poudre d'oeuf en quantité, que je travaille la masse au couteau à palette et que j'incorpore petit à petit l'eau pour liquéfier le tout comme je le désirais...
Tant bien que mal, l'opération a du être répétée  deux reprises pour le blanc, et deux reprises pour la tob.  Il en a résulté deux ébauches à peu près correctes.
Les deux tableaux ébauchés en demi-teintes claires
Marthe et Marie, ébauche
De l'album sur-le-chevalet